Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 septembre 2008

Les permis et les interdits du Ramadan

Plusieurs interrogation nous viennent à l’esprit durant le mois de ramadan : Qu’en est-il lorsque nous sommes malades ou en voyage ? Puis-je me maquiller ? Puis-je retarder mes menstrues ? Pour répondre à vos interrogations, Mlle Khaoula a contacté M. Moustafa Benhamza, Président du conseil religieux d’Oujda, qui aborde les permis et les interdits du Ramadan.


Mlle Khaoula : Est-il permis de se maquiller et de se parfumer en jeûnant ?

Mustafa Benhamza : Il est répréhensible de se maquiller ou de se parfumer durant les journées de Ramadan, d’une part parce que la personne qui jeûne doit être dans son état naturel et se concentrer sur sa spiritualité et d’autre part, pour éviter d’attirer l’attention.

Bien que le maquillage comme le parfum ne soient pas comestibles et n’annulent pas le jeûne, il est cependant déconseillé de les utiliser.

Les crèmes de soins sont pas permises car elles constituent essentiellement un apport nutritif pour la peau. Qu’en est-il du Khôl ?

M.B : Les écoles malékites et hanbalites disent que si le jeûneur sent le goût du Kôhl dans sa gorge, son jeûne est annulé. Pour eux, la science a prouvé qu’il y avait un canal reliant l’œil à la gorge. Il serait donc répréhensible de l’utiliser. Pour les hanafites et les chafiites, le jeûneur peut mettre du Kôhl s’il ne sent pas son goût.


Il est dit que l’Islam permet de se frotter les dents avec l’arak ou siwak pendant les heures du jeûne, qu’en est-il du dentifrice ?

M.B : L’utilisation du siwak, comme de la brosse à dents est tolérée à condition qu’ils ne soient pas mouillés. Il est permis de se brosser les dents sans dentifrice car il existe pour celui qui l’utilise, la possibilité de l’avaler. Tout ce qui est dissoluble ou susceptible de passe par la gorge est répréhensible.

Il est dit que le jeûne est annulé par ce qui entre et non pas par ce qui sort du corps. 

M.B : Parmi les actes qui annulent le jeûne, il y a les produits qui entrent (liquide ou solide) dans le corps via la bouche, le nez, l’œil, ou les organes sexuels. En ce qui concerne l’oreille, la science a prouvé qu'il n'y a pas de canal qui relie l’oreille à la gorge. Lorsqu’on saigne ou qu’on éjacule involontairement, cela n’annule pas le jeûne. 


En cas de maladie, est ce que les injections annulent le jeûne ?

M.B : Les injections n’annulent pas le jeûne tant qu’elles ne contiennent pas d’éléments nutritifs. Ce qui n’est pas le cas pour les perfusions. La personne malade n’est pas tenue de jeûner, comme nous le montre le verset 184 de  Sourate Al Baqara : «Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours.»


Quelques savants disent que les baisers et les caresses sont permis durant les heures du jeûne.

M.B : Non ! Il est répréhensible d'embrasser ou de caresser sa femme pendant la journée parce que cela peut provoquer le plaisir. Les caresses font partie des préliminaires à l’acte sexuel. Il est vrai que le Prophète embrassait sa femme Aicha durant les heures de jeûne, et que pour certains savants, c'est un exemple à suivre. Mais il faut pouvoir se contrôler. Ceux qui ont peur d'avoir du plaisir en embrassant ou en caressant leur femme doivent s'abstenir. Comme nous dit Aïcha "le Prophète embrassait et caressait ses femmes alors qu’il jeûnait, mais qui d'entre vous croit pouvoir se contrôler comme le prophète ?"


Existe-t-il des règles qui régissent la sexualité durant le mois de ramadan ?

M.B : Pour l’acte sexuel, le couple doit s’abstenir durant la journée. après la rupture du jeûne, jusqu’à l’aube, ils peuvent vivre leur sexualité normalement. Comme le prouve le verset 187 de la Sourate Al Baqara : «On vous a permis, la nuit d’assiyam, d’avoir des rapports avec vos femmes ; elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a gracié. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu’Allah a prescrit en votre faveur ; mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit».

La femme peut elle retarder ses menstrues, pour pouvoir jeûner tout le mois de Ramadan ?

MB : Oui, la femme peut continuer à prendre la pilule ou certains médicaments pour retarder ses menstrues, mais avant cela, elle doit absolument consulter un médecin et s'assurer qu’il n’y pas d’effets secondaires sur sa santé. Elle peut, donc, ne pas avoir ses menstrues tout au long du mois. Mais rien ne l’oblige à le faire parce que Dieu lui a donné ce droit. 


Après les menstrues, une femme peut avoir des pertes. Doit-elle continuer ou rompre son jeûne?

MB : La femme connaît le nombre de jours de ses menstrues. Dans le cas où les saignements persistent au-delà des jours habituels, la femme peut attendre trois autres jours avant de reprendre son jeûne. C’est ce qu’on appelle «Istihada».

 

Khaoula B.

 

 

10:00 Écrit par abdelak01 dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

un peu d'outSourcing :) ...

Écrit par : abdelak01 | vendredi, 19 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.